404 Not Found


nginx/1.4.6 (Ubuntu)

Nominations : De nouveaux responsables à la Police et à la Dgre

Une série de décrets présidentiels publiés hier, désigné aussi de nouveaux secrétaires généraux de ministères et de nombreuses institutions.

Martin Mbarga Nguélé revient aux affaires à la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn) après 26 ans d’absence. En effet en 1984, lors du putsch manqué du 6 avril, il occupait les fonctions de Dgsn. Aujourd’hui, à la faveur du décret signé hier par le chef de l’Etat nommant un nouveau délégué général à la sûreté nationale, il remplace à ce poste Emmanuel Edou, arrivé dans la maison le 16 juillet 2009. Si les uns et les autres en sont à se poser la question sur ce qui a pu décider le chef de l’Etat à se séparer de celui qui était encore jusqu’à 17h hier patron de la Police, l’on observe cependant que l’axe sécuritaire a constitué l’épine dorsale des mouvements de responsables opérés hier par Paul Biya.
Ainsi à la suite de ce décret nommant le nouveau Dgsn, le chef de l’Etat a nommé Léopold Eko Eko, directeur général de la Recherche extérieure (Dgre), en remplacement de Bienvenu Obelabout. Ce dernier, commissaire divisionnaire de police âgé de 67 ans, a servi dans cette institution pendant huit ans. Son adjoint a lui aussi été remercié par la valse des décrets du chef de l’Etat. Il est remplacé par David Pounoko. Toujours dans le domaine de la sécurité, Paul Biya a nommé Paul Atanga Nji secrétaire permanent du Conseil national de la sécurité. L’intéressé occupait jusqu’alors les fonctions de ministre chargé des missions à la présidence de la République.

Sorti du sillage de la sécurité de l’Etat, Paul Biya a réglé la question de la limite d’âge de certains secrétaires généraux de ministères. Certains s’étant délibérément déchargés de leurs fonctions pendant que d’autres n’avaient plus la confiance de leur hiérarchie. Ainsi, au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Jean Robert Mengue Meka a cédé sa place à Pierre Essomba, jusque-là chef de la division des Affaires juridiques de ce département ministériel. Le différend opposant le ministre de la Communication à son secrétaire général a connu son épilogue avec l’arrivée de Emmanuel Njere, jusque-là inspecteur général du ministère des Domaines et des affaires foncières. Il remplace Laurent Antoine Medjo Mintom, tombé en disgrâce auprès de son ministre depuis quelques mois.

La nomination de Haman Oumar au poste de secrétaire général du ministère du Commerce a mis fin à l’intérim qu’assurait l’inspecteur général depuis le mois janvier dernier. Il remplace ainsi Mongo Léon Diabel qui a quitté son poste en janvier dernier, sans s’embarrasser de la longue attente précédant le décret qui décharge officiellement les responsables de ce niveau de leurs fonctions. Au ministère de la Culture, Malachie Manaouda a remplacé Hayatou Oumarou, arrivé à ce poste en fin 2007. Maurice Hamidou, secrétaire général du ministère des Domaines et des affaires foncières depuis 2003, a été remplacé par Moussa Aoudou. Olinga Meke à l’Education de base cède sa place à Armand Ndjodom, tandis qu’au au secrétariat général du ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation, Mme Rebecca Ebelle Etame remplace Maurice Edoube, depuis quelques temps admis à faire valoir ses droits à la retraite, mais entre temps nommé président du conseil d’administration de la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo).

Le mini tsunami commencé au ministère des Sports et de l’éducation physique en fin de semaine dernière, a emporté le Sg David N’hanack Tonye, remplacé par Emmanuel Samuel Wonyu. Pour ce qui concerne le Contrôle supérieur de l’Etat sous le feu des projecteurs depuis quelques jours avec la suspension de l’auditeur interne de cette administration, un nouveau souffle est impulsé au secrétariat général avec la nomination de Paul Emmanuel Tonye, chef de la division des inspections de ce département ministériel, qui remplace Virginie Nguele Viang atteinte par la limite d’âge.
Ferdinand Ngoh Ngoh remplace Sébastien Foumane au ministère des Relations extérieures. Urbain Noël Ebang Mve prend les commandes du secrétariat général du ministère de l’Industrie, des mines et du développement technologique, à la place de Jean Pierre Kedi nommé il y a quelques semaines Dg de l’Arsel. Mme Jeanne Aimée Ngobo Ekotto assurera désormais la coordination de l’administration du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, tandis que Mouhtar Ousmane devient le secrétaire général du ministère des Affaires sociales en remplacement de Abraham Zoua Houli. Paul Tasong Njukang, jusque là directeur au ministère de l’Economie bénéficie d’une promotion interne et passe Sg, en remplacement de Mbassa Ndiné tandis que Philémon Zo’o Zame hérite du même poste aux Travaux publics.

Le vaste mouvement de désignation des responsables dans les administrations, n’a pas épargné certains grands corps de l’Etat. La grande chancellerie des ordres nationaux a vu la nomination de Léon Honoré Toukoulo au poste de secrétaire général de cette institution. Au Conseil économique et social, René Essome Bikou a été nommé secrétaire général. La chambre de Commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat a elle aussi un nouveau secrétaire général en la personne de Halidou Bello.
Au total, ce sont 22 responsables qui ont été nommés hier par le chef de l’Etat dans la haute administration. Ce vaste mouvement de responsables intervient après que Paul Biya a désigné lundi dernier un sud-coréen directeur général délégué du Chantier naval industriel du Cameroun.

Décrets du chef de l’Etat, mardi 31 août 2010
Délégué général à la sûreté nationale (Dgsn)?: Mbarga Nguéle Martin
Direction générale de la recherche extérieure
Directeur?général : M. Eko Eko Léopold Maxime
Directeur général adjoint?: M. Pounouko David
Conseil national de sécurité
Secrétaire permanent : M. Atanga Nji Paul

Nomination des secrétaires généraux de certains départements ministériels?:
Administration territoriale et décentralisation : M. Essomba Pierre
Affaires sociales?: M. Mouhtar Ousmane
Commerce?: M. Haman Oumar
Communication?: Ndjere Emmanuel
Culture?: M. Manaouda Malachie
Domaines et des Affaires foncières?: M. Moussa Aoudou

Economie, Planification? et Aménagement du Territoire : M. Tasong Njukang Paul
Education de base?: M. Ndjodom Armand
Emploi et de la Formation professionnelle?: Mme Ngobo Ekotto Jeanne Aimée
Industrie, des Mines et du Développement technologique?: M. Ebang Mve Urbain Noel
Recherche scientifique?et de l’Innovation : Mme Ebelle Etame Rebecca
Relations extérieures?: Ngoh Ngoh Ferdinand
Sports?et de l’Education physique: M. Wonyu Emmanuel Samuel
Travaux publics?: M. Zo’o Zame Philémon
Contrôle supérieur de l’Etat?: Tonyé Paul Emmanuel

Secrétaire général de la Chambre de commerce, d’Industrie, des mines et de l’Artisanat (Ccima)?: M. Hamidou Bello

Secrétaire général du Conseil économique et social?: M. Essomé Bikou René

Pierre Célestin Atangana|1er Septembre 2010|Mutations|

Enhanced by Zemanta 

email