“If you have something to say, say it here on cameroonwebnews”

Cameroonwebnews| Site d’information et d’opinions sur l’actualité du Cameroun

Actualités, Opinions, Blogs et Videos sur le Cameroun

“Si vous avez quelque chose à dire, dites le sur cameroonwebnews”

Prenons soin de nos yeux car la vue, c’est la vie.

Posted by Admin on Oct 14th, 2010 and filed under Blogs. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. Both comments and pings are currently closed.

La communauté internationale  fête ce jour  14 Octobre,  la journée mondiale de la vue, une occasion pour  nous de s’arrêter un temps soit peu sur l’œil,  cet organe indispensable pour la vie de tous les jours.  La journée mondiale de la vue est une occasion devenue rituelle tous les deuxième jeudi du mois d’Octobre pour sensibiliser  l’ensemble du monde aux problèmes de la santé oculaire, que ce soit la malvoyance, les déficiences visuelles ou la cécité. Cette journée consacrée au problème de la cécité dans le monde vise non seulement à sensibiliser l’opinion au traitement, mais aussi et surtout à la prévention de la perte de l’acuité visuelle.  Le thème choisi cette année par l’OMS est  « la santé oculaire et l’égalité d’accès aux soins ». En effet, l’accès aux soins n’est pas équitable d’un point à l’autre de la planète de façon générale et  en particulier, les différences entre les genres sont encore plus accentuées, les  femmes ayant moins d’accès aux soins chez les spécialistes que les hommes. Les défaillances visuelles varient  tout aussi en fonction de l’âge, la vue évoluant avec l’âge.  Ainsi, à l’échelle mondiale, les déficiences visuelles sont plus fréquentes chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans.

La  journée mondiale de la vue participe au renforcement de l’opération «Vision 2020: le droit à la vue», initiative mondiale mise en place en 1999 par l’OMS et l’Organisation mondiale contre la cécité. Cette initiative est un véritable plaidoyer en faveur de la prévention de la cécité évitable et son objectif est d’aider efficacement les Etats Membres de l’OMS à prévenir la cécité et rendre la vue, quand c’est possible. La cible principale est d’arriver à réduire la prévalence de la cécité à moins de 0,5% dans tous les pays, ou moins de 1% dans n’importe quel pays. Il s’agit donc d’une opération louable qui doit être soutenue et encouragée car les statistiques font peur : Une personne devient aveugle dans le monde toutes les cinq secondes. Un enfant devient aveugle toutes les minutes. On estime à plus de sept millions le nombre de personnes qui deviennent aveugles chaque année. On estime à 180 millions le nombre des personnes qui souffrent d’une incapacité visuelle dans le monde. De 40 à 45 millions d’entre elles sont aveugles.  Voilà autant de chiffres qui ont conduit à la mise en place de l’opération « vision 2020 : le droit à la vue ». On ne le dira jamais assez, le droit à la vue est un droit fondamental.

Le droit au niveau de santé le plus élevé possible a notamment pour corollaire l’obligation d’assurer l’accès aux soins oculaires, et de réduire ainsi l’étendue de la cécité évitable.
Jusqu’à 80 % des cas de cécité sont évitables, soit qu’ils résultent d’affections évitables (20 %), soit qu’ils soient guérissables (60 %) et que la vue puisse être recouvrée. Les interventions destinées à prévenir et traiter la perte de l’acuité visuelle figurent parmi les interventions de santé les plus efficaces par rapport à leur coût et parmi celles qui réussissent le mieux. Ce sont notamment les suivantes : L’opération de la cataracte pour cette affection oculaire liée au vieillissement, la prévention du trachome, la distribution d’ivermectine pour le traitement de la cécité des rivières, la  vaccination antirougeoleuse, la  distribution de suppléments de vitamine A pour prévenir la cécité infantile  et la fourniture de lunettes.

On dit souvent que la vue c’est la vie. En effet, la vue est un des sens auquel nous accordons le plus d’attention et d’importance. C’est la vue qui nous permet d’apprécier notre environnement, l’apparence du monde qui nous entoure.  La vue est donc le sens qui nous permet d’observer et d’analyser notre environnement par la réception et l’interprétation des rayonnements lumineux. L’œil est l’organe de la vue, mais la vision, elle, est la perception visuelle et nécessite l’intervention du cerveau pour analyser, synthétiser et mettre en forme les informations collectées. L’acuité visuelle est la faculté de la vue de distinguer des détails très fins. L’acuité visuelle normale est de 10/10e à chaque œil. 80% des informations sont perçues par nos yeux.

Dès le jeune âge, nous devons de manière régulière faire une évaluation de notre vue et partant de notre acuité visuelle car notre vue change avec l’âge. Cette évaluation permettra de détecter les potentielles anomalies de l’œil que ce soit la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et pourquoi pas des affections de l’œil plus graves. Notre vue à besoin de vitalité et cette évaluation doit se faire chez un spécialiste, le médecin ophtalmologue en occurrence, qui s’occupe de la santé oculaire à contrario de l’opticien qui lui, s’occupe de la mécanique de l’œil. De façon naturelle, la vision doit faire l’objet d’un check up systématique chez les bébés de deuxième âge (dès 6 mois), puis chez les enfants à l’entrée du primaire et de façon régulière à chaque rentrée scolaire. Il est clair que nous devons solliciter l’ophtalmologue à chaque fois qu’un trouble se fait sentir où mieux dès que nous détectons des signes d’alarmes chez les enfants ou des proches parents. Tenez par exemple, vous avez un enfant qui subitement écris en gros caractères, doit se tenir près du téléviseur pour mieux regarder les images, un ami qui vous envois un courriel avec de gros caractères ?  Voilà autant de signes annonciateurs d’une déficience visuelle et une visite chez le spécialiste s’impose. Il est souhaitable de faire une visite chez le spécialiste tous les 2 ans avant l’âge de 60 ans et tous les ans après 60 ans. A partir de 40 ans, il est intéressant de consulter un spécialiste car dès cet âge magique, que l’on ait toujours eu une vision normale ou pas, tout le monde est concerné par la presbytie qui est un vieillissement naturel de l’œil et plus particulièrement du cristallin qui va empêcher une bonne accommodation.

Certaines personnes sont considérées comme à risque face aux problèmes visuels. Il s’agira des personnes aux antécédents familiaux et médicaux tels que le diabète, l’hypertension, la cataracte, le strabisme etc., mais aussi et surtout les personnes qui s’exposent au soleil de façon répétée sans protection. Porter les lunettes de soleil ne doit jamais être un geste anodin.

Tout comme la peau, nos yeux disposent d’un capital soleil et si la dose de rayons ultra violets (UV) reçue est très importante, ce capital s’épuise plus rapidement.
Contrairement aux rayons infrarouges dont les effets (brûlures par exemple) sont immédiats, ceux des rayons ultraviolets notamment les UV A et les UV B  sur l’œil s’expriment tardivement. Quelle que soit la situation d’ensoleillement ou de lumière diffuse, les nuages et la brume ne filtrant pas tous les UV, nous devons nous  protéger en conséquence. Cela dit, nous devons apprendre à choisir nos lunettes  de soleil car tous les verres solaires ne filtrent pas correctement les rayons UV.  Nos lunettes, solaires ou pas doivent disposées des verres avec un bon pouvoir filtrant permettant non seulement de s’opposer au passage des rayons UV, mais aussi de respecter les couleurs et enfin de protéger les yeux des chocs. Le port des lunettes de soleil ne doit jamais être pour autre chose que la protection des yeux que ce soit en altitude ou quand le soleil est à son zénith. Pour cela bien choisir ses lunettes de soleil participe de la protection des yeux. Toutes les lunettes solaires ne protègent pas la vue, d’autres les  détériorent. La présence des rayons ultra violets ainsi que leur force de pénétration diffèrent d’un moment à l’autre de la journée et le port des lunettes solaires devrait en tenir compte. De manière générale, il faut vérifier au moment de se procurer d’une paire de lunettes solaires qu’elles portent le marquage CE et la catégorie de protection dont l’échelle va de 0 à 4.
Une détérioration de la vue non prise en charge peut conduire à la cécité.

L’allongement de l’espérance de vie et l’augmentation des maladies chroniques non transmissibles sont aujourd’hui des causes réelles de l’accroissement du nombre de personnes aveugles ou déficientes visuelles. La répartition des déficiences visuelles cécitantes n’est pas géographiquement équitable. Ainsi, certaines pathologies oculaires comme le trachome et la cécité des rivières, sont plus fréquentes dans les régions du Sud de l’hémisphère, notamment dans les pays moins développés avec un cadre environnemental spécifique. A contrario, dans les pays du Nord et surtout les pays industrialisés, trois pathologies cécitantes ont émergés, notamment le diabète, le glaucome et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). La DMLA est la première cause de cécité après 50 ans et pourtant l’altération de la rétine conduisant à une perte de la vision centrale peut parfois être maîtrisée.
Les erreurs de réfraction non corrigées sont aussi une cause émergente et importante de déficience visuelle.
In fine, nous devons faire attention aux idées reçues quand à la relation entre les écrans d’ordinateur et leurs effets négatifs sur la vision. En effet, si ces écrans n’abîment pas les yeux, ils vont par contre révéler une pathologie visuelle jusque là méconnue.
Prenons soin de nos yeux car la vue, c’est la vie.

Sam Pefoura
Pharmaciens des hôpitaux
Consultant en pharmaco économie


Enhanced by Zemanta

Related posts:

  1. Forum Economique : Le gouvernement fait des yeux doux à la diaspora Le premier forum économique et commercial est annoncé du 11...

Related posts brought to you by Yet Another Related Posts Plugin.

Comments are closed

Advertisement